Nouveau "LE GANG DES PASTICHES" (Détournements majeurs) Agrandir l'image

"LE GANG DES PASTICHES" (Détournements majeurs)

Livret-15

Neuf

Les grands textes de la poésie française détournés.

Sacrilèges? Non hommage!

La poésie une question d'oreille.

Plus de détails

99 Produits

8,50 €

En savoir plus

Est-ce ainsi que les hommes vivent ?- Louis Aragon

Tout est affaire de décor

Changer de lit changer de corps

A quoi bon puisque c'est encore

Moi qui moi-même me trahis

Moi qui me traîne et m'éparpille

Et mon ombre se déshabille

Dans les bras semblables des filles

Où j'ai cru trouver un pays.

Cœur léger cœur changeant cœur
lourd

Le temps de rêver est bien court

Que faut-il faire de mes jours

Que faut-il faire de mes nuits

Je n'avais amour ni demeure

Nulle part où je vive ou meure

Je passais comme la rumeur

Je m'endormais comme le bruit.

Est-ce ainsi que les hommes vivent
Et leurs baisers au loin les suivent.

Est-ce ainsi que les ormes vivent

Tout est à faire de leur écorce

Arbres bien droits et arbres torses

Tout est bon puisque je m’efforce

Moi qui quand même les raccourcis

Moi qui les traîne et les débite

Et leur ombre qui se délite

Dans les bois près de ma guérite

Où j’ai cru trouver une scie

Corps chargé corps pesant corps lourd

Le temps de charger et on court

Il faut le faire tous les jours

Il faut le faire et c’est l’ennui

Je n’avais amarre ni demeure

Nulle part où je vive où meure

Je bossais comme les rameurs

Je m’endormais avant la nuit

Est-ce ainsi que les ormes vivent

Et leurs aubiers, les flammes ravivent

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

"LE GANG DES PASTICHES" (Détournements majeurs)

"LE GANG DES PASTICHES" (Détournements majeurs)

Les grands textes de la poésie française détournés.

Sacrilèges? Non hommage!

La poésie une question d'oreille.